Colloque Voyage et formation de soi - Se former par l'épreuve de l'ailleurs et de la rencontre

 

15, 16, 17 juin 2017

Colloque international "Voyage et formation de soi. Se former à l'épreuve de l'ailleurs et de la rencontre "

Université de Rennes 2, campus Villejean.

Colloque co-organisé avec l'université de Tours.

Contact : voyageformation@sciencesconf.org 

Présentation : 

Le voyage, par les expériences de mobilité et d’immersion dans l’ailleurs qu’il fait vivre, engage le sujet dans des processus de professionnalisation et d’autoformation. Le tour de France des compagnons du devoir en est un exemple. Il initie les jeunes apprentis à des manières de voir inédites et des manières de faire inconnues, ce qui, chemin faisant, transforme leur rapport au monde tout en les inscrivant dans une communauté de métier. Se former par le déplacement, la mobilité et les rencontres est une pratique de tous les âges, qui perdure depuis les débuts de l’humanité. En réinterroger le sens aujourd’hui, à partir des formes contemporaines de voyage, des pratiques pédagogiques intégrant la mobilité, ou des processus de migrations, d’exil ou de globalisation, c’est reconnaître des pratiques souvent anciennes qui, dans le même temps, ne cessent d’évoluer. C’est également en penser les dimensions transformatrices dans le cours de la vie, au travail, dans les cursus d’étude, pour le développement professionnel. 

Dans ce contexte, les participants seront invités à éclairer, à travers ce colloque, les quatre grandes dimensions qui relient voyage et formation de soi :

  • la dimension existentielle, ou comment l’expérience du voyage oriente-t-elle le sens d’une vie, comment participe-t-elle à l’éveil  personnel et à l’émancipation ?
  • la dimension pédagogique, ou comment les voyages peuvent être pensés au cœur des dispositifs de formation, avec quelle « ingénierie de la formation par le voyage » ?
  • la dimension de professionnalisation, ou quel serait l’intérêt, pour les différents métiers et secteurs professionnels, de s’emparer de la forme du voyage comme moyen de professionnalisation, dans notre monde « globalisé » ?
  • la dimension interculturelle, ou comment s’éveiller aux apports des autres cultures pour dénaturaliser son regard, élargir ses points de vue en s’enrichissant d’autres modes de vie, de pensée et d’expression ?  

 

Personnes connectées : 1